Selflessness – La différence

La souffrance est consubstantielle à la différence. La mécanique de cette symbiose est naturellement vouée à produire le meilleur et le pire. Car l’esprit ne s’affranchit pas des forces qui l’ont brutalisé.Dans « Selflessness » de Daniel-Alexandre Bez, c’est une mélodie qui évoque la survivance des anciennes blessures.

Selflessness - La différence
La souffrance est consubstantielle à la différence.
Lire les articles précédents :
Selflessness – Le phénix

Le phénix enserre le véhicule de sa renaissance. Il prépare la métamorphose. Dans Selflessness, la symbolique de l'oiseau de feu...

Fermer