Selflessness – La Ville

Dans Selflessness, la ville est un personnage central dans certaines séquences narratives. Volontairement, elle n’est pas identifiée et n’est nommée que « La grande putain ». Son rôle est délétère, axiomatiquement opposé à ceux de la narratrice, des personnages ; hermétique à toutes métamorphoses. Elle est celle qui enferre les destins, qui boulonne les servitudes. Dans le développement de l’intrigue, elle est l’instigatrice des haines, des revanches, des passions tristes.

Et vous ? Si vous écriviez un roman, dans quelle ville feriez-vous évoluer vos personnages ?

Dans "Selflessness" la ville est un personnage central
Dans Selflessness de Daniel-Alexandre Bez la ville est un personnage central dans certaines séquences narratives.

Lire les articles précédents :
Selflessness – Les coupons numérotés

Avec l'éditeur (Kaliopa AEF), nous voulions offrir quelque chose de particulier aux premiers acheteurs de Selflessness. Numéroter leur achat nous...

Fermer